Introduction

Depuis sa fondation, le Conseil Islamique Suisse œuvre pour l’enseignement de la science, la contribution à l’enrichissement culturel, la participation à l’édification d’institutions sociales et humanitaires. Il a parmi ses objectifs la diffusion du savoir et de divulguer l'éducation. Il a donc été fondée pour être au service de la société et être un acteur pour un développement sauf de tout extrémisme. Il n’agit pas en tant que rassemblement de communautés d’origines différentes seulement mais aussi en faveur de la société suisse à tous ses niveaux : social, culturel.

Nos projets participent ainsi d’une manière efficace pour la paix sociale, en expliquant de manière claire la réalité de l’Islam, que c’est une religion de civilisation, de science, de miséricorde, de protection contre les fléaux destructeurs.

 

Historique

L'origine du CIS remonte au fin des années 90, née à l'initiative de certains centres et associations islamiques à travers la suisse. Tous avaient en commun un même enseignement religieux sunnite Ach`arite ou Mâtouridite dans la croyance et sont conforme aux quatre grandes écoles "Traditionalistes" : Chaféite, Hanafite, Malikite et Hanbalite.

 

Il compte parmi ses membres entre autres : le Centre Islamique de Lausanne (1979), Islamisches zentrum Zürich (1992), Centre Culturel Islamique Sunnite de Genève (1995), Centre Islamique de Bienne (1995), Centre Islamique de Neuchâtel (1996), Association des suissesses musulmanes (1990), Islamischer Frauenverein (1999).

Depuis ses débuts, le Conseil Islamique Suisse s'est largement développée autour du même désir initial : diffusion du savoir et la dispense d'une éducation de qualité ainsi que la transmission du patrimoine acquis.

 

Projet

Le CIS à pour objectifs de réaliser des projets répondant aux besoins de la communauté; et ce, dans les domaines éducatif, culturel, artistique, sportif et social. Ces actions viennent compléter :

- l'enseignement religieux offert dans les écoles des associations,

- l'ouverture de salles de prière et de centres culturels,

- une formation d'imams adaptée à la réalité Suisse,

- l'édition de livres et magazines,

- la publication de textes religieux et des Fatwas des savants du juste milieu,

- aider la communauté musulmane dans l'intégration et défendre ses intérêts,

- organisation de conférences pour la propagation du savoir,

- aider les associations membres, à travers des audits, à améliorer leur organisation administrative et financière.

 

Bienfaisance

- En premier lieu, sur un plan social : il vise à éduquer particulièrement les jeunes fréquemment en quête ou en perte de repères, afin de faciliter leur intégration dans la société. Ceci au moyen par exemple de soutien scolaire ou d'assistance pour la recherche d'un emploi. Ces aides sont dispensées par des enseignants et éducateurs bénévoles.

Le CIS soutient, par ailleurs, les victimes de l'isolement, de la solitude ou de la vieillesse. Dans chacun de ses centres, ils peuvent bénéficier d'un réconfort moral, d'une écoute attentive et chaleureuse et d'une présence souriante et fraternelle. Il fournit également une aide humanitaire à des musulmans en difficulté. L’élargissement de cette action nécessite pourtant des moyens de plus en plus importants.

- En second lieu, sur un plan religion : CIS s’efforce également à fournir une panoplie de cours, conférence, colloques et symposiums pour diffuser le savoir et éradiquer l'ignorance.

Ces projets sont destinés, d'une part, aux musulmans de toute origine, mais aussi à tous ceux désireux de découvrir l'Islam.

Loin d'exclure le non-musulman, Le Conseil Islamique Suisse l'invite bien à mieux connaître l'Islam sunnite majoritairement répandu dans le monde. Par sa voie claire et modérée, loin de tout extrémisme, de tout intégrisme, il leur explique ses démarches et ses actions dans la société civile.

 

En conclusion, l'action de « Conseil Islamique Suisse ». peut se résumer en trois mots : dévouement, civisme, persévérance.